Mouvements anormaux

Des mouvements anormaux sont fréquemment objectivés chez les patients en psychiatrie. Dans ce document, nous proposons un algorithme décisionnel rapide pour caractériser précisément ces mouvements afin de les intégrer dans un raisonnement diagnostique rigoureux. Des liens vers des vignettes vidéos tirées, pour la plupart, du site du Collège des Enseignants de Neurologie (https://www.cen-neurologie.fr/) ont été inclus afin d’illustrer les mouvements anormaux les plus fréquents. . Après avoir caractérisé le mouvement anormal, le clinicien pourra s’orienter vers un diagnostic, une prise en charge ou une évaluation plus approfondie grâce  à des outils spécifiques comme l’échelle d’effets secondaires extra-pyramidaux de Simpson et Angus, l’AIMS (Abnormal Involuntary Movement Scale), etc.

Cet algorithme a été réalisé à partir du travail de thèse de médecine du Dr Khaled Bensemida, sous la direction du Dr Ali Amad. Il a aussi été relu et corrigé par le Dr Soufiane Djellad, chef de clinique en neurologie à Lille.

Finalement, ce document a bénéficié des relectures et corrections des Drs : Farid Benzerouk, Thomas Fovet, Pierre Geoffroy, Jean-Arthur Micoulaud-Franchi, Baptiste Pignon, Clélia Quilès et Antoine Yrondi.

Télécharger le document